Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La scolarité et la vie

Cette dernière semaine de CP, nous avons beaucoup travaillé en duos pour écrire des textes, résoudre des problèmes mathématiques, entre autres, et on a vécu des moments forts d'aide, de coopération, de tutorat.

 

Ce fut le dispositif choisi pour une résolution de problèmes mathématiques à partir d'une page de manuel. Il s'agissait en particulier d'inventer un problème à partir d'une illustration représentant un enfant prenant 2 poissons à l'aide d'une épuisette dans un aquarium contenant 8 poissons.

 

Les duos ont été constitués, avec un enfant plutôt tuteur, les consignes d'activités ont été expliquées collectivement, et ça a démarré dans une belle atmosphère dynamique.

 

Il se trouve que ce jour-là, j'avais décidé de filmer. Et là, j'ai découvert à quel point, il existait un décalage, voire un gouffre, entre ce qu'on demandait en classe et ce qui venait naturellement des élèves. Alors, bien sûr, ils sont jeunes, mais le caractère terriblement artificiel de ces exercices standards m'a vraiment sauté aux yeux.

 

Voyez plutôt :

 

C'est frais, les remarques sont délicieuses, l'imagination présente, mais il y a bien des chances pour que notre système d'enseignement formate tout cela, faisant peu à peu des élèves de bons exécutants.