Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mettre la philosophie dans le corps

Faire de la philosophie avec de jeunes enfants, c'est un défi qu'il faut aborder autrement qu'intellectuellement.

 

Ca passe par tous ces moments de réflexion, comme je vous les fais partager régulièrement, où une simple question (puis le silence de ma part, comme le préconise Jacques Lévine, inventeur des "ateliers de recherche sur la condition humaine") permet l'aventure d'un groupe qui cherche.

 

J'ai eu cet automne l'occasion, grâce à une commande de la ville de Bussy St Georges, d'aborder la philosophie par une autre voie, celle du corps. Nous avons pu, 12 enfants de 5 à 9 ans et moi-même, incarner des verbes de la condition humaine (grandir, mentir, sentir, se presser, rêver, écouter, souffrir, mourir, entre autres) et découvrir leur intériorité, leurs peines, leur histoire.

 

Voilà un reportage de Canal Coquelicot, une télévision locale du 77, qui en témoigne :

 

 

Travailler seul ou à deux ?

On est en pleine période d'évaluations, donc la question qui s'impose est bien de comparer ces moments où l'on demande à chaque élève de s'isoler des autres, en quelque sorte, et ces autres moments où les élèves travaillent à deux et doivent donc au contraire s'entre-aider. Comment peuvent-ils coexister en classe et dans la tête des enfants ?

 

Voilà la réflexion des enfants sur ce sujet :