Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les "Empêchements" reconnus !

Notre travail sur les empêchements à apprendre se poursuit avec dix nouvelles scènes accompagnées de leurs pistes pédagogiques en cours d'élaboration.

 

Découvrez-les ici : http://www.empechementsaapprendre.com

 

Nous avons eu la chance de le présenter au Forum des enseignants innovants 2016 organisé par le Café pédagogique, et là, belle surprise, nous avons vécu deux moments bien réjouissants :

 

1) La visite de Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Education Nationale, qui a pu découvrir notre projet et a semblé bien intéressée, comme en témoigne cette photo :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2) Le "Grand Prix du jury" attribué par le Forum à notre travail !

 

Lors de la remise du prix, j'ai souligné que travailler sur ce qui empêche d'apprendre ne pouvait être considéré comme de l'innovation mais comme le quotidien de chacun.

Malheureusement, nous en sommes loin, beaucoup considérant que cela ne faisait pas partie de notre mission d'enseignant, ou alors que les seules réponses ne pouvaient être que didactique ou du ressort des spécialistes.

Trafic fluide

Depuis ce début d'année scolaire, une drôle de chose se passe dans la classe, une sorte de circulation "naturelle" qui me ravit.

 

J'ai une classe de CE1, plutôt pleine d'allant, qui s'empare de tous les temps que je propose (d'où les guillemets mis à "naturelle", car la part du maître est bien présente), avec des élèves qui ne cessent de proposer, de s'engager, et, souvent de me surprendre. Comme si mon rêve formulé en fin d'année dernière se matérialisait !      

http://pedagost.over-blog.com/2016/06/perspectives-de-rebondissements.html                                                               

 

Des exemples :

- Nous travaillons sur l'album "Le mystère Ferdinand" à base de lectures faites soit par moi-même soit par les élèves, d'échanges sur les motivations des personnages, et sans que je l'aie le moins du monde demandé, cinq élèves ont préparé en catimini une scène de théâtre reprenant l'histoire, qu'ils ont présentée à la classe et qu'ils vont montrer aux autres classes de l'école.

 

- Le temps d'Eurêka (Eurêka), pendant lequel des enfants volontaires font partager ce qu'ils ont aimé apprendre, a déjà débouché sur des ateliers d'origami, de maquettes, et sur la préparation de présentations de livres.

 

- Après avoir regardé une scène de clowns sur les empêchements à apprendre (Les empêchements), plusieurs élèves se sont mis à créer eux-mêmes des scènes de clowns.

 

- Le "Je fais partager" (http://pedagost.over-blog.com/article-27915492.html) est très fréquemment le point de départ de situations d'apprentissage naturelles, issues de paroles spontanées d'enfants. Par exemple, à l'occasion du JFP du 14 novembre pour lequel cinq élèves sont intervenus, nous avons constaté en classe que grâce à Raphael (il nous a parlé de sa famille) et à Alice (elle nous a présenté un livre d'Histoire), nous avons questionné le Temps, grâce à Marie (elle nous a parlé de sa visite au Musée du chocolat en Vendée) et à Louise (elle nous a parlé de son école d'avant en Inde), nous avons questionné l'Espace, et grâce à Arsène (il nous a fait partager une expérience sur la fabrication de cristaux de sel), nous avons questionné la Matière. Nous n'avons pas manqué de prolonger ce temps par une étude sur les arbres généalogiques de certains élèves, et des enfants se sont lancés dans de nouvelles expériences scientifiques.

 

Il y a là une vraie circulation entre les temps d'expression et de partage, de penser ensemble, de projets et de présentations de ces projets. Mais pour que ce soit rendu possible, il faut impérativement offrir du temps disponible aux envies de chacun, un temps inscrit dans le programme de la journée, et surtout pas réservé à ceux qui ont fini le travail individuel. Il faut donc se détacher du programme à faire, car en s'en détachant et en donnant la priorité à l'émergence d'expressions, de projets, et de partages, le programme, nous n'en faisons au final qu'une bouchée !

 

Et c'est tellement agréable à vivre !