Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Narration mathématique

Un des fondements de la pédagogie Freinet est sûrement la Méthode naturelle et une des pratiques les plus caractéristiques de cette Méthode naturelle est l’écriture de textes libres. En considérant que chaque enfant a en lui une capacité d’expression naturelle, il s’agit de faire jaillir cette expression dans sa forme la plus spontanée et la moins imposée possible pour la faire source d'apprentissages.

 

Beaucoup d’enseignants pratiquant la pédagogie Freinet n’ont aucune difficulté à mettre en place des temps d’écriture de textes libres, de lecture de ces écrits, de mise en forme en vue d’une parution dans un journal de classe ou pour une correspondance entre classes, voire même d’un investissement de ces textes libres pour un travail grammatical.

 

En revanche, imaginer qu’on puisse en faire autant en mathématiques ne va pas de soi pour nombre d’entre nous. Certains s’essaient avec succès en mettant en place création et recherche mathématique (j’y fais référence de façon ludique, avec les peuples des Graphitik et des Problématik, dans mon livre « Mat et Ma Tic et compagnie »), toujours dans l’optique de la Méthode naturelle. D'ailleurs, pour en savoir plus, je vous conseille de consulter un site, hommage à Paul Le Bohec, instituteur hors normes, décédé il y a peu, qui a beaucoup fait avancer l’expression libre en toutes disciplines : http://www.amisdefreinet.org/lebohec/

 

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter une petite chose, assez facile à expérimenter, que j’appellerai ici « Narration mathématique ».

 

Il s’agit de faire vivre aux élèves un passage ludique de l’abstraction mathématique au conte mathématique, en considérant les concepts, que nous approchons et manions, comme des personnages.

Je fais ainsi le pari, déjà expérimenté dans ma classe, que c'est une façon possible de rendre cet univers, souvent difficile d'accès au moins à certains, un peu plus familier.

 

Quelques exemples simples de récits mathématiques à faire inventer oralement ou par écrit :

- Quelle histoire pourrait-on inventer pour raconter 7 + 3 ?

- Quelle histoire pourrait-on inventer pour raconter 5 X 2 ?

- Et si l’addition, incarnée par  le + et la soustraction, par le -, se rencontraient… ?

- Qu’est-ce que le carré aimerait avoir dans ses bras ? Et le triangle ?

- Comment le 100 est-il venu au monde des nombres ? Et le 10 ? Et le 1000 ? Et le 0 ?

- Comment cohabitent le cercle et l’ovale ?

- Qu’est-ce que l’axe de symétrie aimerait partager en deux ?

- Comment les points A et B du segment AB pourraient-ils se retrouver ?


Je vous laisse inventer d'autres situations de départ simples et je suis sûr que les élèves se feront un plaisir d’imaginer l’aventure et de laisser partir leur fantaisie.


Un autre regard sur les mathématiques est possible !

 


 

eduard 27/02/2009 20:37

Réponses aux questions possées : 1°  la même que pour raconter  5 x 2 2°  voir plus haut 3°  cela ne donnerait pas grand chose, car  :  + plus - égal à - 4°  un cercle;  un bermudas; 5°  par efraction 6°  très mal : l'un étant jaloux de l'autre et vice-versa 7°  un échiquier ( pour n'en avoir que la moitié des grains de blé ) 8°  en prenant des chemins de traverse

Daniel Gostain 27/02/2009 23:15


Très jolies réponses clownesques !