Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Verbes, les Noms et leurs compagnons

Les notions de verbes et de noms sont très difficiles à appréhender pour les enfants et, autant je trouve que de nombreux apprentissages grammaticaux s'avèrent fort inutiles aux âges de l'école élémentaire et propres à éloigner certains du plaisir de la langue, autant j'ai quand même essayé ici de les intéresser à cette différenciation verbe/nom, rien que pour leurs différences d'accords, notamment au pluriel, utiles à connaître lorsqu'on écrit.

Voilà la séquence menée aujourd'hui. J'ai essayé de la rendre la plus interactive possible et elle le fut.

1) Au tableau, deux colonnes A et B. Dans la première, les mots "cherche" et "croque". Dans la seconde, "lampe" et "fille". Je demande de compléter chacune des colonnes par des mots, sans donner l'explication de ce qu'il faut y mettre (je sais pour ma part que les A, ce sont les verbes, les B, les noms). Quand un mot est mal placé, je l'écris à part au tableau.

2) Une fois les deux colonnes bien remplies, on cherche à expliciter ce que sont les mots dans A et les mots dans B et on analyse pourquoi j'ai écarté certains mots. Tout ceci se fait bien sûr en recueillant le plus possible les hypothèses des enfants.

3) Les deux colonnes ont maintenant leur nom, celle des verbes et celle des noms. On va pouvoir essayer de procurer des compagnons à chacun des membres des colonnes.
- Pour la colonne A, je demande à un enfant de jouer un personnage compagnon de tous ces verbes. Il faudra donc que ce soit un sujet et une fois qu'il se sera présenté à la classe ("Bonjour, je suis Madame JE"), je lui demande d'énoncer le compagnonnage avec chacun des verbes, peu importe le temps : "Je cherchais", "Je croque", etc.
- Pour la colonne B, on fait de même, mais ici , il s'agira de proposer un déterminant, compagnon des noms : "une lampe", "une fille", etc. On se rendra vite compte que les déterminants féminins ne vont pas avec les noms masculins et réciproquement.

4) On continue avec des compagnons pluriels, "nous" et "des" par exemple, et on essaie de voir comment se termine orthographiquement les verbes puis les noms et d'en tirer des enseignements. On pointera bien sûr la diffférence souvent rencontrée du "ent" des verbes et du "s" des noms.

5) Une trace écrite de nos découvertes ne sera pas inutile. Je la ferai prochainement.

Bon, évidemment, ceci ne remplace pas ce qui est le plus important pour la conquête de la langue française, l'écriture de textes et leur amélioration pour qu'ils puissent être publiés, mais ça reste un moment ludique assez plaisant et, je l'espère, pas inutile.

J'C 26/08/2009 15:40

Situation très intéressante que j'ai envie d'essayer.Cette année, héritant d'un double niveau CM1-Cm2, j'ai justement pris le parti de "la grammaire est une chanson douce" (Orsenna) qui propose cette image du compagnonnage entre les mots.

Daniel Gostain 27/08/2009 09:02


Evidemment, je ne peux que vous conseiller la lecture et l'utilisation de "Verbes, Sujets et compagnie" (Bayard jeunesse), que j'ai écrit, et qu'on peut faire découvrir, épisode par épisode, aux
élèves.

J'ai par ailleurs élaboré un fichier de jeux et d'activités complémentaires au livre qui est en lien dans mon billet du 17 janvier 2009.


Evelyne Fustier 10/06/2009 22:36

A propos de la différenciation nom/verbe, je trouve aussi très important que les enfants comprennent la différence aussi bien pour l'orthographe que pour la lecture car les élèves en difficulté lisent presque tous les -ent au bout des verbes comme un "en" c'est-à-dire qu'ils donnent à ce groupe de lettres une valeur phonétique alors qu'ils doivent comprendre qu'elles marquent un pluriel, que donc, leur valeur est sémantique .Je fais très souvent le même type d'activité (celle que tu relates) et à peu près de la même manière. Je me suis inspirée du travail de Britt-Mari Barthe sur "l'apprentissage de l'abstraction".Par contre, il me paraît important de bien mettre en évidence tous les attibuts du verbe et pas uniquement le fait qu'il est accompagné d'un sujet et qu'on peut le conjuguer. Dans la phrase: "Il est parti à la recherche de...", les élèves (en difficulté scolaire) me disent tous que "recherche" est un verbe parce qu'on peut dire: je recherche, tu recherches....D'où la nécessité de proposer des classements qui permettent de dégager par hypothèses et vérifications tous les attributs d'un verbe et donc sa définition pour accéder à sa conceptualisation.Malgré cela, je ne parviens pas toujours à ce que mes élèves comprennent bien la différence nom/verbe.