Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Evaluer ?

Face à cette déferlante de processus d'évaluations dans notre société, et donc aussi dans l'école - y'a pas de raison qu'il en soit autrement - il me semble indispensable de s'y intéresser en dépassant les habituelles analyses trop restrictives sur les simples contenus d'évaluation ou les modes d'évaluation (comme ce fut trop le cas, à mon goût, lors des évaluations CM2 puis CE1).

D'abord avec cette question qui m'occupe constamment dans ma conduite de classe : Est-ce qu'évaluer les élèves leur sert vraiment ?

J'ai un doute, si on pose ces postulats et interrogations :

1) On ne devrait naturellement pas apprendre pour être évalué.

2) Ce n'est pas parce qu'on est évalué et qu'on a "réussi", qu'on a appris, au fond.

3) Ce qui fait qu'un enfant se mettra à apprendre n'a souvent rien à voir avec le fait d'être évalué. Un exemple vécu  : Une élève de ma classe, L., a écrit dans son bilan personnel d'aujourd'hui qu'elle s'est mise à lire pour faire comme G. qui commençait à lire.

4) Le goût, le plaisir, la soif d'apprendre, le cheminement expérimental ne s'évaluent pas aussi simplement que la compétence purement disciplinaire. Et pourtant, ils sont fondamentaux.

5) L'évaluation s'adresse plus à l'institution qu'aux parents, et plus aux parents qu'aux enfants. Et pourtant, qui apprend ?

6) On évalue un résultat. Pourquoi n'évalue-t-on pas l'origine du résultat, ce qui l'a permis et lui a donné sens. Ne serait-ce pas parce qu'on a peur que ces résultats ne soient le plus souvent dénués de vrai sens ?

J'en arriverais même à rêver - et je ne suis évidemment pas le premier ni le seul - d'un apprentissage qui ne s'évaluerait pas - même par des brevets - sinon par la passion, la curiosité, l'élan qui habiteraient celui qui apprend.

 Plutôt que d'évaluation, nos élèves n'auraient-ils pas d'abord besoin de reconnaissance ?

Céline REDON 25/06/2009 16:26

Je me permets de écrire, bien plus personnellement que pour faire publier ce commentaire. J'avoue ne pas avoir trouvé d'autre moyen de m'adresser à vous. Je souhaite en fait attirer votre attention sur la situation de mon frère, PE à Marseille, qui doit passer en commission disciplinaire suite à l'acharnement d'inspecteurs. Il leur a déplu... Parce qu'il n'aime pas évaluer comme on le lui demande, parce qu'il ne veut pas être évalué selon les méthodes actuelles, parce qu'il aime la pédagogie Freinet, parce qu'il a aidé ses élèves en militant à RESF, il risque d'être licencié le 7 juillet prochain.Un site de soutien a été créé sur www.soutienerwanredon.org où je suis bien certaine que vous saurez trouver certaines affinités avec Erwan. Je vous serais grée de bien vouloir diffuser ce lien autour de vous, et de le médiatiser autant que faire ce peut.Merci pour lui et pour tous ceux qui souffrent de ne pouvoir travailler librement à l'épanouissement de leurs élèves.Cordialement,Céline REDON (également enseignante)