Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #difficultes scolaires catégorie

Les Troubles du comportement

Valérie Barry est maitre de conférences en sciences de l’éducation et agrégée de mathématiques. Elle enseigne dans les formations pour l’Adaptation Scolaire et la Scolarisation des élèves Handicapés (ASH) de l’ESPE (IUFM) de l’Université Paris-Est Créteil.

 

Elle est intervenue à l'Université de printemps du Snu-Ipp Paris pour nous parler des troubles du comportement, ce fut passionnant, et ce d'autant plus qu'elle a su parfaitement s'adapter au vécu des enseignants présents sur place, enseignants se disant souvent démunis et pas ou peu formés pour cela.

 

Je vous fais partager - avec son accord - sa conférence, que j'ai divisée en thématiques :

 

1) INTRODUCTION

 

2) LA RESTAURATION NARCISSIQUE

 

3) PARTIR DES BESOINS

 

4) LA QUESTION DU SIGNALEMENT

 

5) LE GROUPE ET LA PERSONNE

 

6) L'ERREUR

 

7) LE DENI

Utiliser les scènes de clowns sur l'empêchement en classe

Utiliser les scènes de clowns avec une classe

Beaucoup de personnes se disent très intéressées par cette approche des "empêchements à apprendre" (http://www.empechementsaapprendre.com/) mais se demandent comment l'aborder en classe. Alors voilà un exemple sur l'empêchement "J'ai besoin de bouger" avec des CP/CE1.

Petite précision : Ce que vous allez voir en vidéo ne prétend aucunement être l'exemple à suivre ni un modèle, mais une façon de faire qui convient à l'enseignant, au niveau de classe, donc à l'âge des enfants, et à l'atmosphère de cette classe. Libre à chacun d'utiliser ces supports selon sa personnalité et donc de pousser l'exploitation vers plus de créations artistiques, plus de théâtre, plus d'échanges oraux, plus d'écriture, etc.

NB : Ces vidéos sont floutées mais cela n'empêche pas de suivre le déroulé.

1) Présentation de ce moment à la classe

2) Réagir à la scène initiale d'empêchement

3) Rejouer la scène en classe.

4) Chercher des solutions

5) Réagir à une solution des clowns

6) Mener un moment de réflexion collective sur cette thématique : "Est-ce bien de bouger ?"

Les empêchements à apprendre ont leur site !

Ça y est, il est là, le site des "empêchements à apprendre vus par les clowns", tout nouveau, tout beau - enfin, je trouve - et tout prêt à rendre service à l'enseignant/éducateur désireux de prendre en compte dans sa pratique ce qui empêche d'apprendre : scènes de clowns pour réfléchir, pistes pédagogiques pour faire bouger la classe.

http://www.empechementsaapprendre.com/

Bonne consultation.

Et si vous pouviez faire partager, ce serait chouette...

Empêchements clownesques : LE RETOUR

Ça y est, les empêchements clownesques sont de retour ! Tout beaux, tout neufs, dans leurs habits professionnels - avec quelques mouches non invitées qui ont tapé l'incruste... Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous livrer en avant-première un des vingt empêchements.

 

Mais avant cela, quelques infos sur le projet de lutter contre les empêchements à apprendre grâce aux clowns :

- En juillet, nous avons rejoué et tourné toutes les scènes : la situation initiale, les émotions des clowns, leurs questions, et enfin leurs drôles de solutions. Avec l'assistance technique et artistique de notre vidéaste, Hélène Crouzillat, et grâce au concours financier d'une bonne centaine de contributeurs sur Ulule, ainsi que le soutien de l'Occe Paris et de la Maif.

- Cet automne, nous ouvrirons un site, lui aussi tout neuf et tout beau - nous l'espérons - dédié à ces fameux empêchements à apprendre. Avec les scènes vidéos, mais aussi de nombreuses pistes pédagogiques destinées à tous les enseignants et éducateurs souhaitant concourir à enrayer ces inévitables obstacles aux apprentissages.

 

Trêve de mots, place à nos premières vidéos.

Les empêchements à apprendre vus par des élèves

Pendant quelques semaines, j'ai eu la chance, grâce à une association d'aide aux élèves, les amis de la Bienvenue, de mener des débats avec quelques enfants de 8 à 12 ans autour de situations pouvant créer des empêchements.

 

Comme vous allez pouvoir l'entendre, les réflexions des enfants sont pleines de vie, d'émotions et de profondeur. Et une fois de plus, elles attestent la nécessité de ne pas mettre ces empêchements à apprendre de côté.

 

1) L'enseignant qui fait peur : Débat

 

2) Quand on a des soucis : Débat

 

3) Quand on est "ailleurs" : Débat

 

4) Quand on est rejeté par les autres : Débat

 

Pour soutenir le projet : http://fr.ulule.com/clowns/

Serge Boimare

Aujourd'hui, c'est le partage d'une parole que je souhaite vous proposer, celle de Serge Boimare, ancien directeur pédagogique du centre Claude Bernard à Paris, qui, comme celle de Jacques Lévine, mériterait d'être davantage écoutée dans l'Education nationale.

 

Vous le connaissez sans doute pour avoir lu ou entendu parler de ses travaux sur l'empêchement à penser, et de ses trois ouvrages traitant cette problématique, soit du point de vue de l'élève (peur d'apprendre), soit du point de vue de l'enseignant (peur d'enseigner). Je vous conseille vivement de lire par exemple "Ces enfants empêchés de penser".

 

Cet article du Café pédagogique vous donnera une idée par écrit de sa façon d'aider ces enfants empêchés, notamment par le biais de la culture.

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/primaire/elementaire/Pages/2008/98_elem_boimare.aspx

 

J'ai eu la chance de l'entendre lors d'une conférence organisée par le Gfen, le 7 janvier dernier, et même de le rencontrer ensuite pour discuter, entre autres, de ce "cousinage" entre son travail et le projet des empêchements clownesques dont je parle fréquemment dans ce blog.

 

Il m'a donné son accord pour le partage de sa conférence. Le son n'est pas excellent, mais c'est bien écoutable.

1) La conférence

2) Quelques réponses aux questions de la salle :

- Sur l'Institution

- Sur le travail en équipe

- Sur les traces écrites

- Sur la "société de l'immédiateté"

"On ne veut pas de moi", vu par des élèves de CP/CE1

Je vous ai fait partager, dans l'article précédent, une scène clownesque sur cet empêchement que peut représenter le rejet d'un enfant par des pairs (ou par l'enseignant).

 

Cette semaine, dans ma classe de CP/CE1, nous avons "rebondi" sur cette scène avec le dispositif suivant :

1) Les enfants ont regardé cet empêchement vécu par les clowns.

2) Ils ont dit ce qu'ils avaient compris de cette scène.

3) Je leur ai proposé de rejouer la scène à leur manière : deux personnages jouant ensemble et un autre rejeté par les deux premiers, donc empêché de jouer avec eux.

4) On a mené ensuite une sorte de "théâtre-forum" à partir de cette scène : les trois enfants jouent à nouveau la scène, et à tout moment, un autre enfant de la classe peut proposer une idée pour aider le personnage rejeté par les deux autres en disant "Eureka !" et en exposant son idée. Puis il remplace le personnage rejeté et on voit ce que ça donne dans le jeu et dans la situation.

 

5) Puis on a fait un atelier de réflexion sur la question : "Pourquoi parfois on ne veut pas de nous ?"

 

C'est une première vraie expérience un peu construite dans ma classe autour de ces scènes de clowns. Vos réactions sont bienvenues.

Et puis, ce serait chouette si vous essayiez aussi dans vos classes...

Les empêchements à apprendre

Depuis quelque temps, je travaille avec deux partenaires sur le regard du clown sur les empêchements à apprendre, et avec un groupe de travail d'enseignants passionnés (ouvert à tous), nous essayons de bâtir un outil pédagogique permettant d'utiliser les scènes de clowns dans le cadre d'une classe. Vous trouverez ces scènes dans mon blog sous la catégorie "L'empêchement à apprendre".

J'ai été fortement aidé dans ma réflexion par les travaux de Jacques Lévine, dont je vous conseille, en premier, le livre "Anthropologie des savoirs scolaires", Jacques Levine qui a oeuvré dans l'association l'Agsas (http://agsas.fr/index.php/spip), et ceux de Serge Boimare, dont je vous conseille particulièrement le livre "Ces enfants empêchés de penser".

Aujourd'hui, je souhaitais vous faire partager une "banque d'empêchements à apprendre", que nous avons conçue avec ce groupe de travail sur les empêchements clownesques : nous avons essayé de lister l'ensemble des empêchements que peut vivre un enfant à l'école et nous les avons classés en quatre catégories : - empêchements liés à la personne de l'enfant - empêchements liés à la personne de l'enseignant - empêchements liés au savoir lui-même - empêchements liés à l'entourage de l'enfant : famille et copains

Si vous souhaitez réagir à ce document, l'utiliser dans vos recherches personnelles, ou le compléter avec vos élèves par exemple et nous en faire part, n'hésitez pas !

Voilà ce document ci-dessous (vous pouvez cliquer dessus, l'enregistrer et ainsi le voir en plus grand) :

Les empêchements à apprendre

L'empêchement à apprendre (regard clownesque)

Comme vous le savez peut-être, depuis plus de vingt ans, je m'intéresse au personnage qu'est le clown dans son regard sur le monde, en particulier depuis quelque temps dans son regard sur l'acte d'apprendre.

Jusqu'à présent, je l'ai fait dans son rapport aux savoirs à travers cette "Encyclopédie clownesque des savoirs", projet bien avancé dans son idée (et ce n'est pas fini). Les clowns se mettaient dans la peau de personnages-savoirs pour y vivre leurs émotions, leurs envies, leurs peurs, offrant ainsi un regard de proximité complice à l'enfant apprenant.

Aujourd'hui, j'ai, avec mes partenaires clowns, Marie-France (alias Chabotte Tripouille) et Christophe (alias Pépito), choisi d'explorer un nouveau versant de l'apprentissage, celui de l'"empêchement à apprendre". Versant peu exploré à l'école, notamment pour essayer de le comprendre, de le penser. En effet, on en  reste le plus souvent, face aux difficultés d'apprentissage, soit à un volontarisme forcené/forcé, soit à une relégation de ceux qui ne peuvent pas apprendre, "peuvent" qu'on transforme facilement en "veulent".

 

Et si on donnait ça aux clowns ! Car ceux-ci connaissent eux aussi leurs difficultés sur scène, dans leurs injonctions à réussir et à plaire, dans leurs relations entre eux, dans les demandes de performance qui leur sont faites.

Et si on offrait aux élèves cette sensibilité clownesque, pour leur permettre de réfléchir à ce qui fait obstacle pour apprendre,  et -rêvons un peu - à ce qui pourrait faire dés-obstacle.

 

Dans mon idée d'utilisation de ces vidéos téléchargeables, il s'agirait de montrer ces scènes aux élèves et de s'arrêter après chaque partie (il y en a trois, la première sur la difficulté exposée, la deuxième sur le questionnement qui vient, la troisième sur les "solutions" apportées par les clowns) pour débattre en classe, pour réfléchir, pour imaginer des ouvertures, sans jamais bien sûr utiliser ces scènes pour accuser, juger, pointer le cas d'un élève qu'on voudrait faire changer.

Plutôt offrir un regard décalé, sensible, propice aux réactions des enfants. Une sorte de miroir bienveillant et réfléchissant (dans toutes ses acceptions)

 

Alez voir là pour en savoir plus : http://www.empechementsaapprendre.com/