Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #francais catégorie

Les personnages grammaticaux en personne !

Pour ceux qui ont l'habitude de parcourir ce blog; vous savez que j'aime associer théâtre incarné et apprentissages !

 

Ainsi, j'ai pris l'habitude d'aborder les notions en langue française ou en mathématiques par le biais du corps et plus largement par la personnalisation. Considérant que c'est une façon de faire s'approprier plus profondément les concepts.

 

Ça a débuté avec l'écriture de "Verbes, Sujets et compagnie", les aventures du verbe Aimer. Ce livre a rencontré un certain intérêt. Après plus de dix ans, il est toujours réédité et diffusé : Verbes, Sujets et compagnie

 

J'ai poursuivi cette démarche qui me tient à coeur avec l'Encyclopédie clownesque des savoirs, projet pour l'instant inabouti mais pas abandonné (http://pedagost.over-blog.com/tag/encyclopedie%20clownesque%20des%20savoirs)

 

Et puis, de nombreux projets se sont poursuivis autour de cette idée d'incarnation des savoirs. D'ailleurs, un article le relatera tout prochainement dans les Cahiers pédagogiques.

 

Cette année, avec ma classe de CE1, nous avons pas mal travaillé au cours de ce premier semestre sur les composantes de la phrase, le Verbe, le Nom, le Déterminant, et tout récemment l'Adjectif. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur les textes des élèves et notamment les phrases qu'ils proposaient, sur un document que j'ai conçu et qui présente de la façon la plus simple possible la grammaire (http://www.calameo.com/read/000021025a923e20983ff) et hier, j'ai proposé à des élèves volontaires d'incarner sur scène une de ces notions, la faisant passer ainsi en personnage.

 

La vidéo que vous allez pouvoir découvrir ci-dessous n'est faite que d'improvisations, d'où des erreurs grammaticales logiques vu l'âge des enfants, et les questions posées aux personnages n'ont pas été préparées, mais elle donne bien l'idée du titre des "personnages grammaticaux en personne" . N'hésitez pas à réagir !

 

La Phrase du jour

Le titre de ce billet pourrait faire penser à une activité qui se pratique de plus en plus souvent en classes, la plupart du temps en début de journée, intitulée aussi "La Phrase du jour".  L'enseignant écrit une phrase à partir de laquelle une analyse grammaticale est effectuée. Les phrases choisies par l'enseignant sont faites pour travailler un thème précis en grammaire.

 

Ce que je vais vous présenter aujourd'hui se différencie sur de nombreux points de cette pratique et se rapproche bien davantage d'un des principes défendus en pédagogie Freinet : partir des textes des enfants pour apprendre à lire, à écrire, à étudier la langue, à correspondre, etc.

 

En effet :

1) La phrase que nous allons étudier est proposée par un élève de façon spontanée, glissée dans mon oreille lors du temps de l'Accueil.

2) L'activité autour de cette phrase ne se limite pas à une analyse grammaticale, mais touche aussi à un vrai travail de compréhension, fait de contextualisation, d'hypothèses orthographiques, et seulement après de recherche grammaticale. Le tout porté par le désir qu'ils ont de deviner ce qu'a bien pu proposer leur camarade.

 

Pour ces deux raisons, je considère que les enfants se sentent bien davantage impliqués pendant ce temps, et que nous pouvons donc parler de "plaisir de classe".

 

Le point de départ de l'activité est venu de moi : un matin, j'ai été heureux de voir que de plus en plus d'élèves me disaient bonjour dans la cour, sans que je le demande. Alors, j'ai voulu leur faire partager cette satisfaction personnelle, mais plutôt que de passer par l'oral, je l'ai écrit au tableau sous une forme que j'affectionne, celle du Texte-Initiale (Le Texte-Initiale).

J__ s____ b____ c________ q__ n_____ n_____d_______ b__________ l_ m__________ !

(Je suis bien content que nous nous disions bonjour le matin !)

 

Les enfants ont découvert ce texte énigmatique, avec sous chaque mot un numéro. L'activité qui a suivi a été de recomposer le texte : chaque enfant me proposait une lettre pour le mot qu'il m'indiquait (par exemple le "o" après le "c" de "content"). Si la lettre était juste, il pouvait en proposer une seconde, sinon, nous passions à un autre enfant. Peu à peu, le texte apparaissait, les enfants, très actifs, se lançant dans une vraie conquête de la langue comme des aventuriers.

 

Une fois, le texte finalisé, nous passions à un petit moment grammatical : recherche de la nature des mots (déterminant, nom commun, nom propre, verbe) et nous finissions par des propositions d'enrichissement oral du texte à l'aide d'adjectifs.

 

Depuis ce premier temps que j'ai initié, chaque matin ou presque, un enfant me glisse dans la cour en secret un texte court à partir duquel nous menons l'activité.

 

Voilà un exemple en vidéo et une photo :

 

 

Plaisir VECU 900 : La Phrase du jour

Le visage de Fahd reflète bien la fierté que peut éprouver un enfant à ce que sa phrase devienne celle de toute la classe.

 

Cette association du "Je fais partager une phrase" (Le "Je fais partager") et du "Texte-Initiale" m'a semblé intéressante à vous décrire !

La grammaire, autrement

Il y a quelques années, j'ai eu la chance que paraissent chez Bayard jeunesse trois livres que j'ai écrits, des livres cherchant à rendre les apprentissages plus ludiques et surtout "parlants" pour les enfants.

Il s'agit de "Verbes, sujets et compagnie", "Mat et Ma Tic et compagnie" et "Phrases, langues et fantaisies".

Les deux derniers ne sont plus diffusés, mais le premier, toujours, car il a connu un certain succès : plus de 20 000 exemplaires vendus !

Alors, je me permets de vous en reparler, ne l'ayant pas fait depuis longtemps. Si vous souhaitez faire découvrir à vos élèves et/ou à vos enfants une grammaire différente, peuplée de personnages auxquels s'identifier - en particulier le héros, le verbe Aimer - et la vivre et faire vivre comme une aventure, n'hésitez pas !

Quand j'avais des cycle 3, je lisais chaque semaine un épisode à mes élèves, qui entraient complètement dans l'histoire, et compléter cette lecture par des activités comme celles-ci : http://www.calameo.com/read/00002102540eefd03eed8

Il est "commandable" chez le diffuseur que vous préférez.

PS : Voilà un article paru sur le livre : http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=17&srid=27&ida=5767

De bien belles phrases !

Il y a peu de temps, sur un autre blog, je parlais d'un chouette temps de partage et de recherche que nous avons mis en place à quatre collègues tous les lundis midi : http://http://laclasseplaisir.eklablog.com/plaisir-a-vivre-827-reflechir-librement-en-equipe-a112472012

Après avoir déjà échangé sur nos expériences (ou non) de "Je fais partager", d'écriture de textes libres et des possibles prolongements en amélioration collective de textes, nous avons décidé lundi de nous amuser : Et si dans chacun dans nos classes de CP ou de CE1, nous cherchions à construire la phrase la plus belle du monde ! Ce qui serait une belle occasion pour aborder cette notion par un bout festif.

Nous avons opté pour une phrase minimale : "Un enfant joue" et chaque classe s'est mise au travail. Voilà le résultat :

- Mes CP ont abouti à : "Un enfant joue au foot avec ses copains, parce qu'il veut se muscler les jambes, et dès qu'il a fini de se muscler les jambes, il s'achète mille nouvelles jolies chaussures au Monoprix." Cette phrase a été bâtie collectivement, chacun proposant des ajouts.

- Mes CE1 sont eux arrivés à : "Un petit enfant et son copain jouent aux cartes Pokemon dans un jardin qui a des buis, des pierres et des roses, et un des deux enfants perd l'une de ses cartes Pokemon, qui est la plus forte.

- Des CE1 : Un enfant joue avec un ballon rouge et noir dans le jardin avec sa grande soeur, pendant que leur maman mange une glace vanille-chocolat et que leur papa dort dans une chaise longue verte et ronfle fort.

- Un autre CP : Un enfant qui s'appelle Ariella joue à la marelle avec une corde à sauter en plastique de toutes les couleurs dans la cour de récréation, pendant qu'un garçon, Arthur, joue au ballon dans un coin de la cour, et ils se regardent parce qu'ils sont amoureux.

- Un dernier CE1 : Il était une fois une maison avec un jardin où il y avait un petit enfant qui jouait avec sa petite sœur au ballon, debout sur un cheval au galop qui s’appelle Arc-en-ciel, et dans les nuages dorés et argentés, un rossignol chantait.

Je profite de ce travail sur la Phrase pour vous faire partager ces documents conçus pour rendre les notions plus accessibles, notamment en grammaire. Vous y trouverez par exemple une page sur l'embellissement de la phrase : http://fr.calameo.com/read/000021025a923e20983ff

Ecrire dès le début du CP/CE1

Depuis plusieurs années que je choisis de prendre une classe de CP/CE1 (vous pouvez lire à ce sujet l'article suivant : Eloge du double-niveau), il y a plusieurs temps que je mets en place dès la première semaine : le "Je fais partager", le "Je fais un projet" et l'écriture de textes libres (même pour les CP, qui pourtant ne savent pas encore lire ou écrire des histoires : l'écriture de textes libres)

 

Cette année, je me suis lancé le défi que chaque enfant de la classe écrive une histoire au cours des deux premiers journées de classe.

 

En commençant toujours par un dessin, puis avec la technique de "dictée à l'adulte" pour les CP, ou en semi-autonomie pour les CE1, et le plaisir a été total : tous les enfants ont eu une idée d'histoire avec, pour les aider à se lancer, leur dessin personnel, et la plupart ont inventé des histoires de fiction, pendant que d'autres racontaient des petites scènes de leur vie quotidienne, le tout dans une ambiance apaisée de travail. A l'issue de ces deux temps d'écriture (mardi et mercredi), j'ai pu présenter chaque texte à l'ensemble de la classe.

 

Voilà une vidéo et quelques photos pour illustrer ce beau moment.

 

 

Plaisir VECU 207 : Ecrire dès le début d'un CP/CE1Plaisir VECU 207 : Ecrire dès le début d'un CP/CE1

 

 

 

 

 

 

 

Plaisir VECU 207 : Ecrire dès le début d'un CP/CE1Plaisir VECU 207 : Ecrire dès le début d'un CP/CE1

 

 

 

 

 

 

 

Plaisir VECU 207 : Ecrire dès le début d'un CP/CE1Plaisir VECU 207 : Ecrire dès le début d'un CP/CE1

 

 

 

 

 

 

 

Les Athlètes du Livre

Les enfants auraient fait une année intensive en pratique et en technique de lecture, comme il se doit dans les programmes , dans toutes les classes du CP au CM2. Ils auraient à cœur de montrer leur expertise mûrissante à tous les adultes et également entre eux.

Les beaux jours seraient là, et avec eux une utilisation plus régulière de la cour de récréation envisageable. Les coupes et les trophées livres auraient été commandés.

Nous sommes lundi. Des équipes de quinze élèves, constituées à parts égales, autant que possible, des enfants des classes de CP, CE1, CE2, CM1 et CM2 sont constituées. Par exemple, l'équipe 1 aura 3 élèves de CP, 3 élèves de CE1, de CE2, de CM1 et de CM2, et ainsi de suite.

La liste des épreuves est communiquée à chaque classe. En voila quelques exemples :

- lecture de vitesse : il s'agit de lire le plus rapidement possible de manière compréhensible, et en respectant la ponctuation, un texte qui est le même pour chaque équipe. Le gagnant est celui qui mettra le moins de temps.

- lecture d'endurance : il convient de lire le plus longtemps possible et sans s'arrêter un livre. Le gagnant est celui qui aura lu le plus longtemps sans s'arrêter.

- lancer de lecture : il s'agit de lire à haute voix un texte, de telle manière qu'un adulte puisse l'entendre clairement à certaines distances (l'adulte recule de trois mètres à chaque tentative). Le gagnant est celui qui aura porté sa voix le plus loin.

- lecture en relais : il s'agit ici d'assurer à dix la lecture d'un texte complet, le même pour tous, composé de dix phrases, sans à-coups. L'équipe gagnante est la plus rapide.

- lecture en longueur : il faudra lire, sans à-coups et sans se tromper, la phrase la plus longue possible. Plusieurs phrases, de plus en plus longues, sont à lire par les compétiteurs. Le gagnant est celui qui aura lu la phrase la plus longue.

- le décath-lecture : il faudra lire un texte, à plusieurs reprises, avec les tons les plus variés possible. L'équipe gagnante est celle qui aura adopté le plus de tons différents possible.

Du mardi jusqu'au vendredi, pendant une heure chaque jour, les équipes constituées se rassemblent pour se répartir par épreuves et les préparer. Elles disposent toutes des mêmes textes et sont entraînées par des adultes de l'école.

Enfin, le vendredi après-midi, démarre la compétition tant attendue ! Des arbitres sont positionnés pour noter les points de chaque équipe et vérifier que l'ensemble des membres de chaque équipe (et pas seulement les meilleurs lecteurs ou ceux issus des "grandes" classes) participent aux épreuves.

A l'issue de la compétition la remise des prix a lieu, sachant que tous les participants seront récompensés par la remise d'un livre.

Le loup n'aime pas Noël (sous forme de "Petit Livre")

J'ai découvert début décembre une collection d'albums très en vogue actuellement, "Le loup qui..." d'Oriane Lallemand, déclinés dans de nombreux sites pédagogiques sous forme de rallye lecture, de lecture suivie, etc. Je remercie d'ailleurs tous ces collègues qui font un formidable travail de création d'outils.

 

Toutefois, je reste un peu réticent sur l'usage forcené de ces albums, quand ils sont prétextes à questionnaires de compréhension plus qu'à un vrai plaisir de lecture.

Comme je ne parvenais pas à trouver sur le net un tapuscrit pour "Le loup qui n'aimait pas Noël", adapté à mes CE1, je me suis mis à cogiter...

Et comme souvent, lorsqu'on se trouve face à de l'AQP (Autrement Que Prévu, expression chère à Jaques Lévine), une meilleure idée arrive : "Et si on créait nous-mêmes notre livre sur le loup qui n'aime pas Noël".

Aussitôt pensé, aussitôt lancé.

 

1ère séance : Recherche en duos d'une raison qui fait que le loup n'aime pas Noël, PUIS vote par la classe de l'idée retenue : Le loup n'aime pas Noël, car quand il neige, il est tout mouillé et il ne le supporte pas.

 

2ème séance : Recherche toujours en duos de l'idée que va avoir le loup pour résoudre ce problème, PUIS vote de la classe : Il va aller à la piscine pour s'habituer à l'eau.

 

Séances suivantes : L'histoire avance avec les propositions écrites de chaque CE1, votées par les CP. Les textes choisis donnent lieu à des exercices sur la langue (compréhension, grammaire), mais aussi et surtout à des inventions de suite d'histoire. Avec les CP, je procède à un moment de découverte du nouveau texte au tableau, pendant que les CE1 font leur activité en autonomie, notamment pour faire avancer l'histoire du loup.

Voilà les fiches d'activités produites :

http://www.calameo.com/read/000021025806405042fdb

http://www.calameo.com/read/0000210258ab879620868

http://www.calameo.com/read/000021025a13a1c50df56

http://www.calameo.com/read/0000210250159d8645156

http://www.calameo.com/read/000021025f5dc82610fd7

http://www.calameo.com/read/000021025dc9dad984b02

http://www.calameo.com/read/00002102590662cc20c26

http://www.calameo.com/read/00002102576d1f914f8f3

http://www.calameo.com/read/0000210259f21a2245765

http://www.calameo.com/read/0000210252618d73e1a31

 

Finalisation : L'histoire est achevée. Ne reste plus qu'à créer nos "petits livres", tels qu'ils ont été inventés par les éditions Célestine (http://pedagost.over-blog.com/article-31198391.html). Chaque enfant a pu recevoir plusieurs "petits livres", à illustrer soi-même, un beau cadeau de Noël à offrir aux parents.

 

En parallèle, j'ai lu à la classe des livres d'Oriane Lallemand.

Le loup n'aime pas Noël (sous forme de "Petit Livre")

"Verbes, Sujets et Compagnie" est réédité

"Verbes, Sujets et compagnie" : la réédition !

Après plusieurs mois d'indisponibilité, voilà mon premier livre réédité avec une nouvelle couverture, et à nouveau disponible.

http://livre.fnac.com/a6079499/Daniel-Gostain-Verbes-sujets-et-compagnie

Et si voulez profiter des fiches d'activité que j'ai conçues pour utiliser ce livre en classe, c'est là :

http://pedagost.over-blog.com/article-26874785.html

Enfin, il y a une suite "Phrases, langue et fantaisies" :

http://livre.fnac.com/a2234824/Daniel-Gostain-Phrases-langues-et-fantaisies

La Phrase comme vous n'avez peut-être jamais osé l'aborder

Comme vous l'avez peut-être lu, je travaille avec un collègue, Nicolas Janod, sur l'idée d'organiser des "semaines des savoirs" à l'école. 

 

Organiser une "semaine des savoirs" à l'école

 

Voilà des idées, toujours assez fantaisistes mais sérieuses, sur comment accéder autrement à la notion de Phrase :

 

La Phrase est à la fête(vous pouvez le télécharger)

 

Régulièrement, nous ajouterons d'autres entrées sur de nouvelles catégories de savoirs : les figures géométriquies, l'eau, le sport et mouvement, le monde, la vie en France, le livre et la lecture, les opérations, les personnages historiques, etc.

 

Vos réactions sont les bienvenues !

Les Mots (scènes clownesques)

 

Voilà une nouvelle série d'étin-scènes clownesques pour lancer cette année 2013. Elles ne sont pas d'une qualité d'image et de son irréprochable, mais pourraient être un jour reprises dans de meilleures conditions techniques.

 

N'hésitez pas à les visionner avec vos élèves.

 

Précision : les propositions d'ouvertures après chaque scène ne sont bien entendu que propositions. Elles ne sont là que pour inciter à aller plus loin que le simple visionnage. Toute envie de recherche ou de prolongement qui naîtrait spontanément chez les enfants après avoir vu ces scènes est à privilégier !

 

 

1) Je suis devenu un Mot !

 

 

2) Les Mots, ensemble 

 

 

4) Les Noms propres

 

 

5) Le Mot composé

 

 

6) La polysémie des Mots 

7) Les Textos

 

 

 

9) Le Mot illisible